Connexion

Recherche

 

Afficher les filtres

 J'affine mes résultats...

 

 

EPIA - INRA Centre Auvergne-Rhône-Alpes, site de Theix329124/01/2018 15:35:15Epidémiologie des maladies animales et zoonotiques11https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructurePuy-de-Dôme
Cluster Robotique Auvergne-Rhône-Alpes Coboteam1440Labellisé par la Région en juillet 2015, le cluster robotique Auvergne-Rhône-Alpes Coboteam a pour principaux objectifs l’animation et l’aide à la structuration de la filière robotique en partenariat avec les agences de développement, les pôles de compétitivité, les clusters et les structures d’accompagnement en innovation. Ses principales missions : structurer et dynamiser la filière robotique régionale, favoriser la collaboration entre les acteurs de l’écosystème robotique, susciter et détecter des projets et contribuer à leur accompagnement dans une logique de subsidiarité avec les pôles de compétitivité et organismes d’aide à l’innovation ; développer des synergies avec d’autres filières marchés via leurs têtes de réseaux. Les technologies et produits concernés sont la cobotique (robotique de collaboration), les sous-systèmes robotiques, les plates-formes mobiles, les systèmes de navigation, de planification de mouvement et de trajectoire, l’intelligence artificielle et le traitement complexe de données, les capteurs, la gestion de l’énergie et l’autonomie de mouvement, les drones, les architectures robotiques et l’intégration de technologies, la robotique ludique et de loisir. Les marchés cibles sont l’industrie et la sous-traitance industrielle, le transport, l’agriculture, les applications médicales, les contrôle et la sécurité, la mesure, l’habitat, les loisirs numériques et les services à la personne, le sport et les activités de plein-air, la photo et la production audiovisuelle ainsi que l’évènementiel. 18/10/2017 13:44:2112https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureHaute-Savoie
Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises1450Le 16 janvier 2017, l’ARDI Rhône-Alpes et l’ARDE Auvergne ont fusionné pour donner naissance à Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises. Son objectif : faciliter la lisibilité de l’accompagnement des entreprises du territoire en faisant de cette agence leur point d’entrée unique. Véritable outil au service de la stratégie économique et d’innovation de la région, elle simplifiera leurs démarches pour accéder aux bons dispositifs. Ses 5 missions piliers sont : le développement économique, l’innovation, le développement international, la formation, l’attractivité et l’accueil de nouvelles entreprises.28/02/2018 22:40:48L'Agence Régionale s’adresse prioritairement aux entreprises ayant déjà initié une démarche d’innovation ou de développement pour leur proposer une offre de services fondée sur l’ 29https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
3C'Innov Création- Cuir - Confort1206La plateforme 3C'Innov, plateforme technologique au service de la création, aide les entreprises et les créateurs à la conception numérique de démonstrateurs chaussure, maroquinerie, bijoux, à partir de cuirs, textiles ou autres matériaux souples ou solides.16/11/2017 12:26:12div class="ExternalClass723BD6FA0EF84EBF8181B32C46226EB7">Conception de prototype et démonstrateur <br> Intégration des technologies numériques <br> Mise en œuvre de matières<br 61https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureDrôme
Laboratoire de Chimie1383Une large variété de thématiques en chimie et en physico-chimie est abordée dans le Laboratoire de Chimie. Celui-ci développe des projets de recherche interdisciplinaires à la frontière avec la biologie, les sciences des matériaux et la physique. Les thèmes de recherche couvrent un large spectre d'expertises en chimie expérimentale (organique, inorganique et matériaux de synthèse) et en modélisation associées à d'importants moyens de caractérisation. Les projets scientifiques interdisciplinaires du laboratoire, qui sont en partie liés à des questions sociétales (environnement, santé, défense, technologies d'information et de communication, les textiles) sont centrés sur trois thèmes : • les systèmes pour la biologie : l'imagerie, le diagnostic et la thérapie ; • les systèmes avec des propriétés spécifiques : systèmes pour des applications liées à l'optique, au magnétisme, à la catalyse hétérogène supramoléculaire, à la détection de molécules gazeuses, à la reconnaissance chirale, au développement de textiles fonctionnels ou de matériaux commutables ; • la modélisation numérique : réactivité (exploration des voies de réaction en catalyse hétérogène), spectroscopie (modélisation des états excités des systèmes optiques), et développement de modèles pour les systèmes enzymatiques et biomoléculaires 31/03/2017 13:36:22ENS de Lyon - site Monod - 46, allée d'italie div class="ExternalClass55F7ACD5787D429C9CB2300EECC347D5"><p> ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE LYON<br> Université Claude BERNARD LYON 14https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
AMPERE1633Le champ de recherche recouvre trois disciplines : le génie électrique, l'automatique, et la bio-ingénierie. Les recherches menées au sein d'Ampère consistent à gérer et utiliser de façon rationnelle l'énergie dans les systèmes en relation avec leur environnement. Si l'énergie, ou plus exactement le vecteur qui permet le transport de l'énergie, peut être électrique, pneumatique ou hydraulique, le dénominateur commun de ces recherches réside dans les méthodes de traitement de l'énergie et de traitement de l'information, qui sont, à la base, identiques quelle que soit la nature de l'énergie. Les systèmes étudiés ou utilisés sont généralement multi-physiques. Enfin, les interactions de ces systèmes entre eux ou avec leur environnement sont fondamentales, et il est indispensable de savoir les gérer. La recherche développée au laboratoire consiste à comprendre les phénomènes physiques et à les modéliser afin de concevoir des systèmes par nature complexes et de contribuer à des innovations dans ces systèmes : c'est donc une démarche générale d'ingénierie. Le domaine de ces applications peut être la conversion et transport de l'énergie électrique, pneumatique ou hydraulique ou les systèmes biologiques. Les recherches sont basées à la fois sur une modélisation des différents phénomènes, pouvant nécessiter le développement de méthodes et d'outils spécifiques, et sur une expérimentation adaptée, à travers nos différentes plateformes et centres d'essais. Des concepts, des modèles ou des méthodes permettent l'optimisation voire l'émergence de nouvelles technologies ; des démonstrateurs expérimentaux ouvrent par ailleurs sur de nouvelles problématiques. A mi-chemin, des actions visent à valider la faisabilité des concepts. 05/02/2018 14:07:27div class="ExternalClass17A1F45964054D8BB3223091D63BC4F9">Ecole Centrale de Lyon<br>Institut National des Sciences Appliquées<br>Université Claude Bernard Lyon 1<br>Centre 89https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
ADDIFAB1386La plateforme ADDIFAB met à disposition des industriels et laboratoires un ensemble d'équipements de sphéroïdisation de poudres par plasma induit, de fabrication additive par SLM, de rechargement laser et Cold Spray. Elle dispose d'un atelier complet d'usinage et de finition de surfaces de haute qualité24/10/2017 06:19:29div><div>-Enrobage de poudre par une couche de carbure, nitrure Mécanique, Aéronautique, Médical, Automobile, Energie, Défense FUI MOULINNOV (3 laboratoires, 2 centres techniques, 5 51https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureLoire
Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail 1509Le laboratoire de Lyon réunit environ 75 personnes et concourt à l’amélioration de la santé des ruminants et des hommes, et à la surveillance des résistances aux produits phytosanitaires. Il est spécialisé dans l’étude des maladies neuro-dégénératives, la résistance des bactéries animales aux antibiotiques, les mycoplasmoses et certains affections virales émergentes. Il étudie : • les agents responsables des maladies émergentes comme le virus de la fièvre de la vallée du Rift. • les bactéries pathogènes des ruminants (mycoplasmes, résistances aux antibiotiques des bactéries isolées des animaux) • et développe des méthodologies de surveillance épidémiologique • la résistance des bio-agresseur des végétaux de culture aux produits phyto-pathogènes • l’action des pesticides dans le développement de certaines maladies neurodégénératives 19/01/2018 10:35:56div class="ExternalClass9C6D21FF8C294354A5EBD9EF8B75391B"><p>Test et validation de kit diagnostic, milieu de culture, etc...dans le domaine de la mycoplasmologie 49https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
8 FABLAB DROME2999Spécialités : design, impression 3D très grand format30/04/2018 10:05:1316https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureDrôme
Centre Max Weber1453Laboratoire de sociologie généraliste, le Centre Max Weber regroupe la plupart des sociologues du site de Lyon/Saint-Etienne. Situé à Lyon et à Saint-Etienne, il est rattaché institutionnellement à quatre tutelles : l’Université Lumière Lyon 2 (tutelle principale), le CNRS, l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, l’Université Jean Monnet Saint-Etienne. Il est membre de l’Institut des Sciences de l’Homme. En reprenant le nom d’un grand fondateur de la sociologie, qui marque aujourd’hui encore les sociologies contemporaines les plus diverses par ses travaux de sociologue et d’épistémologue des sciences sociales, les membres du Centre Max Weber indiquent leur attachement à un pluralisme théorique, méthodologique et épistémologique.05/10/2017 12:42:01Institut des Sciences de l'Homme -ISH - 14 avenue Berthelot div class="ExternalClass0E546A56DB1548388EAFD39728C3992A">Université LUMIERE LYON II<br>Universite Jean Monnet 6https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
Adaptation aux Environnements Extrêmes1686L'équipe AME développe des solutions biotechnologiques innovantes, en se focalisant sur les Archées comme source génétique et en utilisant les outils de la biologie de synthèse pour améliorer les procédés de bio-traitement des polluants environnementaux assistés par les microorganismes. Nous recherchons et étudions ces voies métaboliques en utilisant une combinaison des méthodes les plus récentes en physiologie, métabolomique et génomique microbiennes. Ces nouvelles voies métaboliques sont ensuite introduites dans un châssis bactérien afin de proposer des solutions innovantes en accord avec les attentes sociétales pour le traitement des effluents contaminés. Sur le long terme, l'équipe développe travail au développement d'un châssis archéen basé sur une espèce de Thermococcales afin de bénéficier des capacités de résistance extrême de cet organismes pour étendre le domaine d'application des procédés biotechnologiques à plus hautes température et plus haute pression.04/10/2017 07:39:14Insa de Lyon, Bâtiment Pasteur, 11 Avenue Jean Capelle Développement de solutions innovantes pour les traitements biologique de dépollution - Exploration génomique des 54https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
Axe Risque et adaptation au changement1225L’objectif de l’équipe est d’analyser les processus sociaux, cognitifs et culturels dans les organisations. Plus précisément, les travaux de l’équipe s’attachent à comprendre ces processus d’une part dans le cadre d’activités de diagnostic, de conception et de production et d’autre part dans les activités de management du changement et lors de l’adaptation ou de la réadaptation psychologique. Le premier axe de recherche s’oriente autour de la compréhension des processus socio-cognitifs en jeux dans le diagnostic de la santé/sécurité. On étudie particulièrement l’explication des accidents, la perception des risques et les liens travail-santé. D’autres recherches s’articulent autour de l’observance thérapeutique. Ces recherches conduisent à mieux comprendre comment donner l’information médicale aux patients, mais aussi comment formuler des messages de prévention efficaces et pertinents. Le deuxième axe de recherche s’oriente autour de la compréhension des processus socio-cognitifs en jeux dans la conception des nouvelles technologies, mais aussi leur appropriation et intégration à la vie au travail ou dans les dispositifs de soins ou domestiques. Ces recherches visent à concevoir des dispositifs plus adaptés aux utilisateurs et à faciliter leur usage et leur acceptabilité. Il s’agit également de proposer des étapes clés dans l’accompagnement du changement. Les recherches sur les processus socio-cognitifs en jeu dans l’exercice du pouvoir permettent également d’alimenter la conduite de changement. On s’attache à décrire les phénomènes de représentations sociales, de stéréotypes, notamment en lien avec le genre des dirigeants. Le troisième axe de recherche analyse les processus socio-cognitifs dans les relations sociales. C’est à dire à comprendre la dimension expressive des relations sociales, mais également la dimension pathologique de la gestion des émotions.05/10/2017 15:00:50UGA – Laboratoire LIPPPC2S 1251 avenue centrale Santé Sécurité Prévention des risques et des pathologies Acceptation des dispositifs de soins Acceptation des Nouvelles 65https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureIsère
Transmission des Alphavirus et Pathogenèse comparée1311Récemment, nous avons assisté à la résurgence ou à l'apparition de maladies infectieuses très préoccupantes pour la santé publique humaine mais aussi pour la santé animale. Un grand nombre de ces maladies sont causés par des virus transmis par des insectes piqueurs (arbovirus). Ces virus ont récemment augmenté leur virulence ou élargi leur distribution géographique notamment grâce à la propagation d’un des insectes vecteurs, le moustique. L’entrée pour la première fois sur le continent Américain du flavivirus Zika au Brésil fin 2015, ainsi que de l’alphavirus Chikungunya fin 2013 sont des exemples récent de maladies transmises par les moustiques. En étudiant leur mode d’infection chez les mammifères et les insectes, notre projet vise à identifier et comprendre les facteurs responsables de la pathogénicité ou de la résistance de l'hôte. D’une part, à l'aide de différents modèles (cellules humaines ou d’insecte, en parallèle à des modèles in vivo souris, drosophiles et moustiques), nous voulons caractériser les facteurs impliqués dans l'entrée du virus et sa transmission inter-espèces. La première étape de l'infection est la liaison du virus à sa cellule cible, via une interaction spécifique entre des protéines de l’enveloppe virale avec des molécules de la surface cellulaire qualifiées de récepteurs viraux. Grâce à l'utilisation de pseudotypes viraux dérivés des alphavirus et de virus réplicatifs, ainsi que de techniques récentes d’extinction d’expression de gènes basée sur la technologie CRISPR/Cas9, notre but est d'élucider les mécanismes moléculaires de l'entrée des alphavirus tant chez les mammifères que dans les cellules de moustique. Nos approches utilisent aussi bien la drosophile et son ingénierie génétique comme un « outil », que le moustique comme vecteur hôte naturel. D'autre part nous voulons évaluer le rôle de la réponse cellulaire, telle que l’apoptose, dans la propagation du virus in vivo et la différence de cytopathogénicité entre espèces. Il est en effet intéressant de noter que si l’infection par de nombreux arbovirus est délétère pour les mammifères, elle est cependant asymptomatique pour leurs vecteurs insectes, qui sont infectés chroniquement. L'ensemble de ces recherches aideront à identifier des cibles cellulaires et virales pour développer de nouvelles stratégies antivirales. Notre équipe est en étroite collaboration avec le laboratoire « Arbovirus interspecies transmission and therapeutics research » à l'Institut Pasteur Shanghai, Chinese Academy of Sciences, notamment à travers des programmes d’encadrements d’étudiants en co-tutelle entre Lyon et Shanghai.31/03/2017 14:10:44Détermination des facteurs d'entrée des Alphavirus, chez l'insecte et le mammifère Etude comparative de la réponse cellulaire à l'infection, chez le mammifère et chez l'insecte 7https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
Centre International de Recherche en Infectiologie1269Le CIRI regroupe actuellement plus de 20 équipes derrière un objectif : la lutte contre les maladies infectieuses, deuxième cause de mortalité dans le monde. Centre de Recherche reconnu par des tutelles d’excellence de recherche et d’enseignement supérieur, le CIRI a vocation à transgresser les frontières académiques de la recherche en infectiologie avec ses partenaires, l’Institut Pasteur, la Fondation Mérieux, et les Hospices Civils de Lyon mais aussi le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Ecofect et la Fondation Finovi, et être pleinement investi dans le champ de l’innovation thérapeutique en partenariat avec des acteurs socio-économiques majeurs, l’IRT BioAster et le pôle de compétitivité LyonBiopôle. Par une approche pluridisciplinaire alliant la microbiologie (bactériologie et virologie), l’immunologie, la biologie cellulaire, la recherche clinique et l’épidémiologie, sans oublier sa forte interface avec le monde industriel, il se veut un Centre de Recherche ouvert sur l’innovation thérapeutique et un acteur majeur de la médecine de prévention et du traitement des maladies infectieuses.30/11/2017 10:00:31Les programmes de recehrche concernent des objectifs de grand intérêt en infectiologie : - Infections émergentes et hautement pathogènes - Infections nosocomiales - Réponses 17https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
ARCHÉORIENT - Environnements et sociétés de l'Orient ancien1634Le laboratoire Archéorient étudie les sociétés du passé et leur environnement dans un domaine qui s’étend géographiquement de l’Italie à l’Iran et du Caucase au Yémen et chronologiquement de l'Epipaléolithique au Moyen-Âge. Son périmètre de recherche inclut ainsi le berceau des grandes civilisations de la Méditerranée et de l'Orient ancien et les étapes majeures que sont la sédentarisation, la domestication des plantes et des animaux, l'urbanisation et l'invention de l’écriture. Sa spécificité réside dans une approche méthodologique pluridisciplinaire qui mêle les techniques archéologiques (fouilles et prospections), les sciences de la vie et de la terre (archéozoologie, archéobotanique, anthropologie biologique, géomorphologie, géophysique) et les sciences de l'écrit telles que l'épigraphie et la philologie. Les membres du laboratoire dirigent des missions de terrain en France et à l'étranger, organisent des manifestations scientifiques (séminaires, tables rondes, colloques internationaux et conferences à la MOM, en France ou à l'étranger) et produisent des publications sous forme papier et numérique accessibles en ligne (ouvrages, articles, bases de données, carnets de recherche, podcasts). 14/02/2017 10:01:06Maison de l'Orient - 7 rue Raulin Interpretation of shallow electromagnetic instruments resistivity and magnetic susceptibility measurements using rapid 1D/3D inversion, Geophysics 99https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
Axe Théorie1617Nos activités de recherche concernent principalement la description théorique de molécules et de matériaux d'intérêt pour la chimie, et en particulier pour la catalyse, la science des matériaux et la biologie. Nous développons principalement des modèles chimiques à l'aide de méthodes de calcul ab initio et de type théorie de la fonctionnelle de la densité. Nous menons également en parallèle des développements méthodologiques. Nos recherches concernent à la fois la prédiction des propriétés électroniques des systèmes chimiques, et à la fois leurs structures, leur réactivité et leur caractérisation afin de pouvoir confronter les modèles théoriques avec les observations expérimentales.11/05/2017 08:25:53ENS Lyon, Laboratoire de Chimie, 46 Allée d'Italie Modélisation théorique de la catalyse, photocatalyse, électrocatalyse Modélisation théorique de systèmes bio-inspirés et de 30https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
Décision et Information pour les Sytèmes de production1458Activités : • Développement de nouvelles connaissances, transfert et application dans les entreprises, dans le cadre d’une recherche scientifique et technologique, appliquée, • Diffusion et la valorisation des résultats, • Formation à et par la recherche, notamment dans le cadre d’accueil et encadrement de doctorants, • Diffusion de la culture et de l’information scientifique et technique, • Expertise scientifique et Appui à la recherche. Objectif scientifique : Améliorer la performance des systèmes de production de biens et de services et des chaînes logistiques globales, en les abordant simultanément dans leurs dimensions structurelles, décisionnelles, informationnelles et humaines.14/02/2017 11:52:09INSA de Lyon, Campus LyonTech La Doua, bâtiment Léonard de Vinci - 21 av. Jean Capelle div class="ExternalClass5C84A9F13A6C41C4BA4B8C15983357C9">INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES 16https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
Centre technique Innovation Plasturgie Composite1451IPC est le seul centre technique industriel français dédié aux plastiques et aux composites. Centre d’expertise et d’innovation au service de la filière, il décline des activités de R&D (projets collaboratifs ou contrats privés), de prestations (services aux entreprises) et de transfert industriel. Ce nouvel outil, accessible aux industriels du secteur, est un véritable tremplin pour accroître la compétitivité de la filière plasturgie française au travers de 4 missions : anticiper, innover, développer et diffuser. La création du Centre technique industriel de la plasturgie et des composites, IPC, est actée par l’Arrêté du 13 novembre 2015 de Mr Emmanuel Macron, ministre de l’économie et des finances. Le Conseil d’Administration d'IPC est composé de 30 acteurs représentatifs de la branche, essentiellement des industriels. Il reflète tous les marchés de la plasturgie (transport, construction, emballage,…) et tous les types d’entreprises (TPE, PME, ETI, grandes entreprises). 14/06/2018 08:20:06Les compétences d'IPC s’articulent autour de six domaines d’expertise principaux : - la conception et simulation des pièces et process - le procédé d’injection et les outillages 6https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureAin
Exosomes, Microvésicules et Physiopathologie tissulaire 1312L'équipe s'intéresse aux vésicules extracellulaires de trés petites tailles (exosomes, microvésicules) qui sont émises par les cellules dans l'environnement tissulaire et à leur capacité à participer au processus pathologique (infection, cancer). Ces vésicules sont sécrétées par les cellules dans des conditions normales ou pathologiques, notamment au cours d'infection et de cancers. D'une taille de 30-150 nm pour les exosomes et de 100-300nm pour les microvésicules, elles peuvent transporter des peptides, des protéines, des lipides, des microARN (miRNA), de l'ARNm, de l'ADNmt, de l'ADN et des rétrotransposons. Ces vésicules sont capables de véhiculer des messagers benéfiques ou nocifs pour les cellules environnantes. Elles peuvent masquer les virus de la surveillance immunitaire ou stimuler la réponse immunitaire. Par ailleurs, elles peuvent contribuer au transfert horizontal d'oncogènes ou à des éléments liès à des pathogènes tels que des éléments viraus, induisant la dérégulation de la cellule receveuse et /ou la propagation de la maladie. La présence et le contenu de ces vésicules, notamment detectées dans le sang circulant, sont utilisés comme marqueur de la pathologie. Autre élement, ces microvésicules naturelles sont maintenant abordées comme outils de délivrance de molécules actives. Nous étudions le transfert d'éléments viraux oncogènes via des exosomes et leur impact sur le microenvironnement cellulaire et leur participation au processus infectieux. Le rétrovirus JSRV (Jaagsieke Sheep Retrovirus) étant un virus oncogène, nous étudions la capacité de la protéine virale oncogène (ou son ARNm) à être transféré à des cellules naïves via des exosomes et à moduler le comportement des cellules adjacentes (prolifération, transformation, inflammation). Ayant une longue expérience dans les modèles de cellules épithéliales pulmonaires, nous étudions l'impact des exosomes sur l'homéostasie des cellules épithéliales respiratoires dans le contexte de l'infection et étudions leur implication dans le développement et l'entretien de la pathologie pulmonaire. Un second champ d'étude concerne les implications biologiques et potentiellement médicales de ces microvésicules qui sont vastes et qui ouvrent des champs de dévellopement de nouveaux outils diagnostics ou thérapeutiques. Leur capacité à vehiculer des peptides, des protéines, des anticorps, des petits ARN en fait un outil de choix et malléable à façon, pour générer des vesicules thérapeutiques capable de cibler des cellules infectées ou des cellules tumorales. Une des approches que nous developpons concerne le ciblage de cellules épithéliales pulmonaires tumorales. Pour l'ensemble ce ces projets, nous dévellopons des modèles cellulaires in vitro innovants : culture de cellules épithéliales pulmonaires primaires (bronchioles et alvéoles) en conditions 2D et 3D (organoïdes) ainsi que des coupes de tissus ex-vivo. Approches sur cellules primaires et cellules souches. 31/03/2017 14:03:37Interaction Hôte-pathogène Infection virale et processus de transfert du pouvoir pathogène Microvésicules, exosomes et propagation de l'infection Microvésicules, exosomes et 6https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructureRhône
Microbiologie Environnement Digestif et Santé3042Le microbiote intestinal est aujourd‘hui considéré comme un acteur essentiel de notre santé. Ses fonctions métaboliques ont un rôle prépondérant pour le maintien de l’homéostasie de l’écosystème intestinal. Tout déséquilibre (dysbiose) affectant le microbiote et son activité est en effet susceptible de contribuer au développement de différents états pathologiques. Une autre fonction majeure du microbiote intestinal est d’exercer un effet de barrière vis-à-vis des microorganismes pathogènes. Cet effet protecteur est un phénomène complexe, pouvant impliquer des métabolites microbiens modulant les caractéristiques physico-chimiques de l’environnement intestinal et déterminant la réponse spécifique de l’hôte. L’objectif principal des travaux conduits au sein de l’UMR vise à étudier les inter-relations entre micro-organismes intestinaux et alimentation, facteurs environnementaux et/ou agents pathogènes pouvant conduire à différentes situations physio-pathologiques : 1. Pathologies infectieuses en particulier à E. coli enterohémorragiques, 2. Pathologies digestives ou extra-digestives associées à des dysbioses métaboliques du microbiote intestinal. Des stratégies, combinant l’utilisation de probiotique ou pharmabiotique et des technologies de vectorisation gastrointestinale, permettant de rétablir les perturbations du microbiote et de son métabolisme sont également recherchées afin de pouvoir, à terme, proposer de nouvelles thérapies. Modèles : animaux à microbiote contrôlé (ou gnotobiotiques), systèmes digestifs in vitro mimant l’ensemble du tractus digestif, organes isolés, cohortes chez l’Homme (études cliniques). Outils de caractérisation à haut débit des microbiotes avec la plateforme de capture de gènes par hybridation, le stockage et le traitement des données de séquençage au travers de la plateforme de bioinformatique AuBi -Auvergne bioInformatique- et du mésocentre et accès à la plateforme d’exploration du métabolisme (INRA Theix). 16/02/2018 16:48:08Liste des 10 publications majeures 1.Atia A, Gomma AI, Fliss I, Beyssac E, Garrait G, Subirade M Molecular and biopharmaceutical investigation of alginate-inulin synbiotic 14https://hub-recherche.fr/Lists/Structures/AllItems.aspxFalseStructurePuy-de-Dôme